•   

    Il ya des silences poings de fer
    casser des miroirs illusion
    recroquevillée.
    Mots dans ceux-ci, mal fait, mal parlé,
    semble revêtu insulte une fausse élégance.
    Dames, nobles, Pages, rois, reines, Pions
    rien ne pouvait signifier une solitude fortifiée.
    Les heures suspendus errant dans les milieux
    sur le mur, le somnambulisme.
    N'essayez pas de deviner ou sentir
    si vous dormez et rêve,
    ou peut-être qu'ils nomment.
    La salle entière autour de mon cercle d'épées,
    les yeux bandés, les sens altérés ...
    Les ombres ne tournent pas se plaindre que la lumière.
    La jalousie féroce me harceler,
    des frissons, des palpitations ...
    un coeur fervent à exploser.
    Seul, je tremble, et je reviendrai,
    Dans ce mausolée unique est mon monde,
    Le reste sont des bars, des clubs et des épées,
    La tasse vide quand j'ai perdu quelque chose de plus précieux que l'or
    Mon temps, monsieur, mon temps,
    comme un jeu,
    m'emmenez-vous?
      

    mary

    ****************************

    Technorati Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires